Des bungalows à Vohimana

0
398
Vohimana
Vohimana

Gérée par une association communautaire en partenariat
avec l’ONG l’Homme et l’Environnement, la réserve expérimentale de Vohimana est un véritable joyau de la biodiversité au coeur du corridor forestier de l’Est. Située à 150 km de la capitale (45 km après Moramanga), elle mérite d’être visitée notamment pour ses richesses
faunistiques et floristiques endémiques : innombrables amphibiens dont 70 espèces de grenouilles (deux fois plus que dans toute l’Europe réunie), 11 espèces de lémuriens, rares caméléons, 86 espèces d’oiseaux, le Beccariophoenix madagascariensis (espèce de palmier en voie d’extinction)… La réserve s’étale sur plus de 2 000 ha dont 195 ha reboisés par L’Homme et l’Environnement.

Possibilité de s’y rendre en taxi-brousse : arrêt au village d’Ambavaniasy, le long de la RN2, puis compter1h30 de marche en direction du Parc National d’Andasibe Mantadia tout proche.

4 circuits guidés de 1h30 à 3h (guides locaux) sont proposés : « Lakabato » et sa vue panoramique de la forêt primaire, « Babakoto » qui permet d’observer le plus grand des lémuriens (Indri Indri), « Sentier Ramanavy » (chauve-souris, chute d’eau, tunnel historique, orchidarium…) et enfin, « Ny Riana » pour ses
paysages : cascade, vue sur la vallée de Vohimana et ses forêts.

L’hébergement peut être assuré grâce à l’écolodge « Le Relais du Naturaliste ». Aux 3 bungalows initiaux (2 triples et 1 twin avec sanitaires communs, literie, moustiquaire et mobiliers écologiques), se sont rajoutés 2 bungalows familiaux (4 personnes) avec sanitaires privés. Tous les bungalows sont construits en matériaux locaux : bois, toit en ravinala… Dortoir pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes.

La restauration (28 places maximum) propose des produits du terroir préparés par les villageois.

En dehors des activités liées à l’écotourisme et la protection de l’environnement, il est possible d’entrer en contact avec une population accueillante lors de l’initiation à l’artisanat, de la visite d’une distillerie d’huiles essentielles, d’un centre de santé et d’éducation, d’une pépinière… ou de randonnées : traversée de la rivière d’Ihasina, découverte de chutes d’eau avec piscine naturelle…

Les quelques jours de détente et de découverte participent à la protection de l’environnement : 100 % des bénéfices reviennent aux communautés ou sont consacrés aux actions de reboisement.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here