La confédération tire la sonnette d’alarme

0
260
Confédération du tourisme
Confédération du tourisme

La Confédération du Tourisme de Madagascar (CTM), syndicat rassemblant les différents métiers du tourisme, est préoccupée par le contexte qui prévaut dans le pays et craint que la saison touristique 2018 soit déjà compromise. « Les intempéries ont fortement endommagé de nombreuses infrastructures routières notamment sur des axes stratégiques comme la RN6 (vers Diégo Suarez) ou la RN2 (Antananarivo-Tamatave). Nous ne pouvons pas prendre le risque d’y envoyer des touristes. Demeurent les problèmes de dessertes aériennes, internationales et domestiques, mais également l’insécurité grandissante » déplore Patrice Raoull, Président du C.A de la CTM. Par ailleurs, l’épidémie de peste qui a frappé la Grande-île continue d’entacher l’image de la destination.

INQUIÉTUDE DES MARCHÉS ÉMETTEURS
Une baisse des demandes de réservations s’observe et notamment depuis les manifestations sanglantes du 21 avril. « D’une manière générale, les réservations voire les confirmations ont lieu de février à avril. Cependant, nous constatons que le taux d’annulation auprès des T.O et des agences de voyage avoisine les 20%. » Face à cette situation, la Confédération a lancé des appels pour plus de concertations et de dialogue notamment avec les institutions de tutelle. Les échanges devront aboutir à l’élaboration d’une stratégie nationale de développement du secteur tourisme, censée servir de base fiable pour les dix années à venir. Si la barre n’est pas rapidement redressée, Madagascar ne retrouve pas, de sitôt, les chiffes de… 2008.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here