Sifaka

Publicité

Orange.mg Surf & playNosy be Dpt Durabe

Publicité
Banner no comment

 

 

Magazine No 14 - Mai 2012

Sensibilisation au Parc National de Ranomafana

Dans le cadre de la campagne de l’Ambassade des Etats-Unis à Madagascar « Vivez une expérience naturelle à Ranomafana » dont l’objectif est de sensibiliser les Malgaches à la protection de l’environnement par la mise en valeur des merveilles de ce parc, le groupe de rock Ambondrona, accompagné de Miando, la Miss RTA Madagascar (Radio Télévision Analamanga), sont allés visiter le parc au début du mois de mars 2012.

Leur objectif était d’inciter les Malgaches, sans distinction, à visiter ce monument de la nature. A cette occasion, le groupe Ambondrona a créé un nouveau titre intitulé « Tiako Ianao », dont le clip vidéo a été tourné dans le Parc National Ranomafana.

Ce clip qui a été diffusé sur toutes les chaînes télévisées de Madagascar, est consultable via le lien: http://www.youtube.com/watch?v=fQp47H6m0xI

Toujours dans la continuité de ce projet et en collaboration avec des Agences de Voyage et Tours Opérateurs, un éductour organisé les 20, 21 et 22 avril dernier à Ranomafana a été l’occasion pour les quelques 70 participants (prescripteurs et décideurs) de découvrir ou redécouvrir le Parc National. Le groupe Ambondrona leur a réservé un concert privé.

La campagne, « Vivez une expérience naturelle à Ranomafana » inaugure la campagne de promotion des Parcs Nationaux et Réserves auprès de l’ensemble de la population malgache. Campagnes qui vont promouvoir d’autres sites gérés par Madagascar National Parks et verront la participation d’autres artistes.

Statistiques 2011 : année record !

Pour Madagascar National Parks, l’année 2011 aura été l’année de tous les records de fréquentation. 159 129 personnes auront visité les Parcs Nationaux et autres Aires Protégées gérées par MNP. Record absolu à comparer aux chiffres de 2008 : 135 630 entrées.
Les sites les plus fréquentés ont été :

- Le Parc National de l’Isalo : 32 714 visiteurs. Idéalement situé le long de l’axe RN7 qui demeure la première destination touristique de Madagascar, cet unique massif ruiniforme ménage quelques circuits, très faciles à parcourir, offrant des spectacles (paysages, faune et flore) extrêmement variés : la piscine naturelle, le canyon des makis, le circuit Malaso et son point de vue sont incontournables. Le Parc National de l’Isalo offre également l’opportunité de trekks de plusieurs jours.

- Le Parc National d’Andasibe Mantadia : 26 054 visiteurs. Le long de la Route Nationale 2 qui, de la capitale, rejoint la côte Est et Toamasina, le Parc National d’Andasibe Mantadia est devenu une étape incontournable sur l’axe Est. La Réserve Spéciale d’Analamazoatra concentre l’essentiel des visiteurs qui viennent y observer le plus grand des lémuriens, l’indri indri dont le cri sonorise tout le massif forestier. Végétation d’une exceptionnelle exubérance.

 

- Le Parc National de Ranomafana : 21 775 visiteurs. « Variante » de l’axe RN7 dont il n’est distant que d’une soixantaine de kilomètres, ce Parc est l’un des mieux équipés afin de découvrir la biodiversité de la forêt humide de l’Est. 12 espèces de lémuriens et côté flore : fougères, orchidées, pandanus… Tout comme l’Isalo, Ranomafana bénéficie d’une bonne offre d’hébergement en sa proximité immédiate.

- L’Aire Protégée Marine et Côtière de Nosy Tanikely : 21 692 visiteurs. Cet îlot et ses merveilleux fonds sous-marins, à quelques encablures de Nosy be, constitue la bonne surprise de ces statistiques. Nosy Tanikely aura permis, à elle seule, de battre les records d’affluence pour Madagascar National Parks qui y aura mis en place un système de cogestion extrêmement porteur d’avenir.

3 autres Parcs Nationaux dépassent les 10 000 visiteurs. La Montagne d’Ambre (14 977) aux portes de la ville de Diego Suarez, le massif de l’Ankarana (13 719) le long du circuit Nord entre Nosy be et Diego Suarez, les Tsingy de Bemaraha (10 093) en nette progression par rapport à 2008 (+16%).

Viennent ensuite : Ankarafantsika (4 693), l’Andringitra (3 436), le Cap Masoala (3 010), Zombitse-Vohibasia (2 028), Tsimanampesotse (1529) et le Marojejy (1 075). Les merveilleux sites constitués par le Parc National d’Andohahela (559 visiteurs à comparer au 1 127 en 2008) ou la Réserve Spéciale du Cap Sainte Marie (405) souffrent de l’enclavement de l’extrême Sud/Sud-est malgache. Même constat pour l’exceptionnelle Réserve de la biosphère de Mananara Nord (181) devancée par la Réserve d’Ambohitantely (228) et l’archipel de Nosy Hara (403).

Le nombre de visiteurs des Aires gérées par aujourd’hui par Madagascar National Parks a pratiquement doublé depuis l’année 2000.

 

Magazine No 13 -Janvier 2012

Restauration du Parc National Masoala

Le Parc National Masoala, classé parmi les sites du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, est un complexe d’aires protégées qui s’étendent sur près de 240 520ha et qui sont composées de quatre parcelles terrestres et de trois parcelles marines.

Parmi ces parcelles, celle d’Andranoanala mérite une attention particulière. Cette forêt littorale illustre pleinement la spécificité du cap Masoala. En effet, c’est l’une des rares régions de Madagascar où la forêt primaire descend de plus de 1 300m d’altitude jusqu’à la mer. Au cap Masoala, la forêt rencontre la mer !

La parcelle littorale d’Andranoanala (Cap-Est) qui couvre 733ha a été dégradée par de multiples feux de brousses. Un des impératifs est de redonner vie à cette forêt du Cap-Est.


A l’occasion de la célébration officielle de l’Année Internationale des Forêts, du 29 septembre au 02 octobre 2011 dernier, un grand festival intitulé « Mifohaza Masoala » ou « Réveille-toi Masoala » a été organisé dans la ville d’Antalaha et dans la commune rurale Ambohitralanana à l’initiative du Ministère de l’Environnement et des Forêts et des organismes œuvrant dans la protection de l’environnement dont la Fondation pour les Aires Protégées et la Biodiversité de Madagascar (FAPBM), la Fondation Tany Meva, le WWF, CARE International, WCS et Madagascar National Parks.
L’objectif était de sensibiliser les personnes originaires de Masoala et particulièrement la population locale à la protection de l’environnement sur cette péninsule. La chanteuse originaire d’Antalaha, Razia Saïd, avec d’autres artistes comme Jaojoby, Saramba, Charles kely et des groupes de chanteurs locaux ont ainsi animé le Festival par des spectacles gratuits pour toutes les communautés de la zone périphérique du Parc National Masoala.
Lors de la journée de célébration, une parcelle de 12ha a été replantée avec 5 000 plants, dont 4 680 Intsia bijuga (Hintsy), 260 Streblus (Hodipaso), 30 Syzygium (Rotro), 20 Asteropeia labatii (Andrapotsy) et 10 Dalbergia normandii (Bois de rose). Au total, ce seront plus de 10 000 plants qui auront été mis en terre, principalement depuis le mois de décembre 2011.
Cette restauration rentre dans le cadre d’un projet plus vaste sur 5 ans et dont la clé repose sur l’implication et la participation effective des populations riveraines dans l’entretien et la protection des jeunes plants.

Isalo Raid 2012

Le Parc National d’Isalo accueillera cette année la 6ème édition de l’Isalo Raid les 28 et 29 Juillet 2012.

Fruit du partenariat entre Madagascar National Parks et Rando Run Océan Indien, l’Isalo Raid est devenu au fil des ans une course de dimension internationale avec des participants locaux, régionaux et internationaux. L’Isalo Raid est une randonnée sportive de 94km à allure libre mais à parcourir en 36 heures maximum. Deux déclinaisons sur 65km et 15km sont à boucler respectivement en 18h et 3h maximum. L’Isalo Raid est devenu un « classique » parmi les randonnées sportives à Madagascar avec la course « Ultra Trail O Plateaux ».

Un rendez-vous à ne pas manquer afin de visiter le grand Sud de Madagascar de façon originale et, grâce à cette course, de découvrir l’ensemble du massif de l’Isalo.

Pour toutes informations et inscription :
www.randorun.fr

 

Madagascar National Parks en chiffres

Madagascar National Parks s’engage à relever le défi de préserver la mégadiversité malgache par son réseau national des Aires Protégées comprenant 19 Parcs Nationaux, 23 Réserves Spéciales et 5 Réserves Naturelles Intégrales répartis dans toute l’île. Avec plus de 900 collaborateurs, Madagascar National Parks gère une surface de plus de 2,7 millions d’hectares.

Le réseau est appelé à s’étendre conformément à la « Vision de Durban » où la Grande île s’est engagée à tripler la superficie de ses Aires Protégées pour atteindre au moins 6 millions d’hectares.

Actuellement, 5 nouvelles Aires Protégées sont en cours de création.

 

Magazine No 12 -Septembre 2011

Mise en circulation de nouveaux tickets

 

Toujours dans l’objectif d’offrir les meilleurs services à ses visiteurs et clients, Madagascar National Parks a adopté de nouveaux tickets d’entrée qui ont été mis en circulation depuis le mois d’août 2011 pour compléter la gamme des tickets actuels VTA4, VA4, VTB4 et VB4 qui seront désormais valables de 4 à 7 jours.

Les nouveaux tickets VTA15, VA15, VTB15 et VB15 sont mis à la disposition de la clientèle et seront valables de 8 jusqu’à 15 jours.
Les tarifs de ces derniers sont de 90 000 Ariary pour les parcs de catégorie A (Isalo, Andasibe, Montagne d’Ambre, Ankarana, Ankarafantsika, Bemaraha, Ranomafana) et de 50 000 Ariary pour les autres parcs et réserves.

Ces tickets seront en vente dans les bureaux d’accueil des parcs et réserves et à la Gare de Soarano (Antananarivo).
Pour toutes informations supplémentaires, visitez le site www.parcs-madagascar.com

Partenariat Madagascar National Parks / TELMA

Les visiteurs qui prévoient de visiter Andasibe, Isalo, Zombitse, Ranomafana, Andringitra, Montagne d’Ambre, Ankarana, Nosy Tanikely, Nosy Hara, Bemaraha, Masoala, Marojejy ou encore Andohahela n’ont plus besoin de transporter de l’argent liquide sur eux. Il leur suffira juste d’emmener leur téléphone mobile TELMA.
En effet, grâce au partenariat entre Madagascar National Parks et cet opérateur téléphonique, il est désormais possible d’effectuer le paiement des droits d’entrée aux parcs via le service M’Vola.
Cette technologie a été mise à la disposition des visiteurs dans le cadre du rehaussement continuel de la qualité des services que Madagascar National Parks, qui se préoccupe également d’assurer la sécurité de ses visiteurs, entend offrir.

En plein centre de la capitale Antananarivo, le service M’Vola est également opérationnel à l’écoshop de Madagascar National Parks qui est ouvert du lundi au samedi à la Gare de Soarano.

 

Un meilleur accueil

 

Dans le cadre de l’amélioration des services au sein du réseau des Parcs Nationaux et Réserves, le personnel d’accueil (front office) des ces aires protégées en contact avec les visiteurs, ont suivi une formation au cours des mois de juin et juillet. L’objectif étant d’aborder la haute saison touristique dans les meilleures conditions possibles et de diffuser une meilleure information auprès du public ainsi que de gérer au mieux les temps d’attente.
Ce programme d’amélioration de l’accueil est accompagné de celui concernant la rénovation des bâtiments et guichets d’accueil. Le Parc National de l’Isalo en est le premier bénéficiaire.
Les standards internationaux sont devenus la référence dans le domaine des services.

 

Des adresses e-mail personnalisées

Madagascar National Parks ne cesse d’innover afin de faciliter la circulation des informations concernant son dense réseau de Parcs Nationaux et Réserves Naturelles. Dans cette optique, de nouvelles adresses électroniques portant le format xxx@parcs-madagascar.com ont été attribuées à chaque aire protégée gérée par Madagascar National Parks qui démontre, ainsi, son souci de se professionnaliser.
Conçues pour permettre aux responsables de ses aires protégées de répondre dans les plus brefs délais aux courriels de leurs clients et partenaires, ces nouvelles adresses remplaceront désormais les adresses utilisées jusque-là par chaque entité. La liste est consultable sue le site Internet www.parcs-madagascar.comdans la rubrique accueil de chaque aire protégée.

Magazine No 11 - Mai 2011

 

« A dream » est un superbe ouvrage de 96 pages richement illustré écrit par Eric J. LACROIX (en version anglaise) et consacré au Parc National d’Ankarafantsika. Ce livre concrétise 10 années de travail conjoint entre la direction locale du parc, Madagascar National Parks et la coopération financière germano-malgache (KFW) à travers le Ministère de l’Environnement et des Forêts pour sa préservation de ce site unique.

 

 

Le Parc National d’Ankarafantsika est idéalement situé au long de la Nationale 4 (450km d’Antananarivo, 110km de Mahajanga). Mosaïque de forêts denses et sèches, Ankarafantsika est ponctué de lacs qui abritent une avifaune exceptionnellement riche (130 espèces). 8 espèces de lémuriens, de nombreux reptiles et amphibiens peuplent le parc qui se parcourt aisément grâce à 6 circuits bien tracés et une balade nautique sur le lac Ravelobe.

Les Parcs Nationaux en ligne

Dans le but d’améliorer l’accès aux informations sur les 19 Parcs Nationaux, les 2 Parcs Nationaux Marins et une vingtaine de Réserves Spéciales gérés par Madagascar National Parks, des documents ont été régulièrement édités sur chacune de ces aires protégées.

Chaque brochure (flyer en format A4) relate la situation géographique, les grandes caractéristiques écologiques des lieux, les principaux atouts de la biodiversité sans oublier ceux liés aux populations et leur culture. Des plans détaillés ainsi que la description précise des circuits complètent ces informations.

Récemment, ces brochures ont toutes été mises en ligne sur le site www.parcs-madagascar.com et sont téléchargeables en version pdf. Les visiteurs peuvent avoir ainsi accès aux informations sur les Parcs Nationaux avant la découverte de ces exceptionnels sites naturels.

 

Les brochures demeurent disponibles à l’entrée de chaque parc ainsi qu’au point d’accueil de la gare de Soarano en plein centre de la capitale, Antananarivo.

 

Un arbre, un visiteur

Le 26 mars 2011, à l’initiative de l’association des Tours Opérateurs Professionnels de Madagascar (voir page 32), les amis de l’Isalo ont procédé à la restauration du circuit Namaza du Parc National de L’Isalo. 300 plants de « Voandrika » (Vangeria madagascariensis), de « Kily » (tamarendus indica), de « Tomgombivy » (malleastrum gracile) et d’autres espèces ont été mis en terre.

Ce partenariat a donné naissance à l’initiative « un arbre, un visiteur » qui consiste à intégrer la restauration du parc dans le cadre de l’écotourisme. L’équipe du Parc National de l’Isalo assure la production des plantes autochtones et la préparation de la zone à restaurer. Chaque emplacement est repéré par un point GPS qui permet aux visiteurs de suivre l’évolution de leur plantation à distance. L’achat des plants permettra de pérenniser la pépinière.

Nouvel atout pour le Parc National de l’Isalo constitué par un unique massif ruiniforme (280km au sud de Fianarantsoa) de 81 540Ha qui offre des paysages (rivières et canyons) exceptionnels ainsi qu’une faune et flore extrêmement diversifiées.

 

 

Plus que jamais, le Parc National de l’Andringitra s’ouvre aux écotouristes. Les principaux circuits ont été réaménagés et la capacité d’hébergement, à proximité immédiate du parc, s’est accrue. Tout concourt au succès de cette aire naturelle protégée qui, de forêts humides en paysages granitiques lunaires, héberge une biodiversité exceptionnellement variée (dont la plus grande concentration d’espèces connues de lémuriens).
Situé à une cinquantaine de kilomètres au Sud d’Ambalavao (520km de la capitale Antananarivo), le massif de l’Andringitra est accessible à partir de la RN7 par des pistes bien entretenues qui rejoignent ses versants Nord-Est (vallée de Namoly) ou Ouest (vallée du Tsararano).
Ce massif, d’une grande richesse géologique, atteint jusqu’à 2658m au Pic Boby (2ème plus haut sommet de Madagascar). Les paysages de haute montagne offerts sont extrêmement spectaculaires : forêts humides, grandes cascades et piscines naturelles, vastes prairies et décors minéraux.
5 principaux circuits permettent de découvrir les nombreux atouts de sa biodiversité :
- Asaramanitra :
une boucle de 6km qui se parcourt aisément en 4h de marche démarre au pied d’une cascade de 300 m de hauteur. Première approche du massif : végétation arbustive peuplée de caméléons et orchidées. Petits lémuriens microcèbes.
- Imaitso : circuit de 14km environ, pour 8h de marche sans grandes difficultés, au cœur d’une forêt primaire où se rencontrent des lémuriens et de nombreux oiseaux. Le maximum d’orchidées sont en fleurs entre janvier et mars.
- Diavolana : 13km avec quelques dénivelés. 10h pour les bons marcheurs. Après la forêt, traversée de champs de fleurs jusqu’à des paysages entièrement minéraux. Colonies de Lémur Catta (emblématique lémurien à la queue blanche et noire).
- Isahavato : en 15km et 12h de marche difficile (réservé aux excellents marcheurs, pentes raides) accès à un plateau où s’épanouissent des palmiers. Piscines naturelles.
- Imarivolanitra : trek de 2 jours à 3 jours et 28km aller/retour pour accéder au sommet du pic Boby. En juillet - août les températures peuvent être négatives.

Le parc dispose d’un gîte qui peut accueillir 30 personnes dans des chambres individuelles ou dortoirs communs. 5 aires de campings ont été aménagées le long des circuits.
Dans la vallée de Namoly, un établissement de type maison d’hôtes « Trano gasy » dispose de 8 chambres et peut accueillir jusqu’à 24 personnes.
Tél. : (261 33) 11 264 27

tranogasy@yahoo.fr

 

Dans la vallée du Tsararano. Deux établissements au pied des falaises du Tsaranoro.
Le Camp Catta : 4 bungalows confortables (eau chaude) pouvant accueillir jusqu’à 6 personnes, tentes avec matelas, emplacement camping et restaurant.

Tél. : (261 20) 75 505 68

camp.catta@campcatta.com

www.campcatta.com


Le Tsara Camp : 15 tentes de 16m² avec espace douche privé (eau chaude disponible - wc commun). Abri restauration de 90m² pour 20 couverts.
Tél. : (261 20) 22 530 70

tsaracamp@boogiepilgrim-madagascar.com

www.www.boogiepilgrim-magadagascar.com

 

La petite ville d’Ambalavao (45km du Parc - 56km au Sud de Fianarantsoa) dispose de nombreux hôtels et mérite d’y séjourner : belles maisons à étages, nombreux ateliers d’artisans (soie, papier antaimoro…), grand marché aux zébus (mercredi et jeudi), réserve villageoise Anjà (balades de 2h à 6h : lémuriens, pachypoduims…), nombreuses activités rurales (rizières…).
Droits d’entrée du Parc : de 10 000 Ariary / personne pour une journée à 25 000 Ariary / personne pour 4 jours. Porteur (jusqu’à 20kg) 7 000 Ariary/jour et guide 10 000 Ariary/jour.
Direction du Parc National de l’Andringitra : bureau d’accueil à Ambalavao.
Tél. : (261 20) 75 310 81

pnandringitra@yahoo.fr

Nouveaux circuits dans le PN de l’Isalo

A 25km à l’Ouest de Ranohira, se situe le village d’Andriamanero d’où débutent désormais deux nouveaux circuits : gorges d’Anjofo et Antsifotsy.
A 2,3km du village s’effectue le choix entre ces circuits qu’il vaudra mieux combiner afin de découvrir un ensemble de gorges, chutes et piscines naturelles, végétations rupicoles peuplées de lémur fulvus rufus. Rizières et tombeaux sakalava.
Madagascar National Parks a installé un chalet afin de ménager une halte sur ces circuits, ouverts en ce mois de janvier 2011 et qui représentent au total près de 10km à la découverte de quelques nouveaux jardins secrets de cet exceptionnel et unique massif ruiniforme de l’Isalo.

 

Magazine No 09 - Septembre 2010

Idéalement situé aux abords de la Nationale 7 (à 210km de Tuléar soit environ 4h de route), le Parc National de l’Isalo, géré par Madagascar National Parks, est constitué par un ensemble de murailles et petites montagnes calcaires érodées par le temps qui laissent apparaître des teintes extrêmement variées. A chaque heure du jour, ces vestiges minéraux, pour lesquels on évoque le terme de massif ruiniforme, prennent de surprenantes tonalités. Au soleil couchant, le spectacle est impressionnant.

Le Parc National de l’Isalo se découvre d’autant plus aisément qu’à sa proximité immédiate, la petite ville de Ranohira et ses alentours abritent bon nombre d’établissements hôteliers pour toutes les bourses. Ceux qui recherchent le confort voire le grand luxe trouveront ici des établissements « à leur mesure ».

Quelques jours s’avèrent nécessaires afin de parcourir les nombreux circuits, très différents les uns des autres tant par les paysages que par la faune et flore que l’on y rencontre.

La création de la Maison des guides garantit désormais d’être accompagné par un guide compétent.

 

Les principaux circuits

La piscine naturelle
De la Nationale, 3km en voiture puis 3km de marche (assez facile, quelques petites ascensions) à travers une partie du massif et ses belles forêts de Tapias, jusqu’à une piscine naturelle, oasis de verdure dominée par de majestueux pandanus.
Beaux spécimens de pachypodiums et plantes sclerophylles. Peut se parcourir en ½ journée.

 

Le canyon des makis
A 17km de Ranohira dont 2km de marche (facile), traversée de savanes puis de quelques rizières avant de pénétrer dans un étroit canyon jusqu’à, tout en suivant le cours d’une petite rivière, une magnifique cascade enserrée dans la roche.
Flore abondante (fougères, palmiers, bambous…) et côté faune, trois espèces de lémuriens qui se rencontrent aisément (dont de magnifiques Sifaka au pelage blanc). Excursion d’une ½ journée.

 

Le circuit Malaso
Ce circuit qui présente quelques difficultés se parcourt en 4h à 6h. Traversée de savanes (d’où jaillissent les satrana, beaux palmiers élancés). Découverte, dans un labyrinthe qui contourne sans cesse les pics de grès, de calcaires et granit aux formes plus surprenantes les unes que les autres et dont l’érosion à façonné d’imposantes sculptures, de la fenêtre de l’Isalo, de la botte géante… Le circuit accède à un lac souvent peuplé de canards sauvages. Les tombeaux Bara dont la falaise sert de réceptacle, peuvent s’admirer au long du circuit.
Belle végétation et nombreux oiseaux. Point de vue à 975m d’altitude.

Des trekks de plusieurs jours avec bivouac sont possibles pour ceux qui veulent découvrir d’autres aspects du massif : le canyon des rats ou bien encore la grotte des portugais.
Droit d’entrée/personne (visiteurs étrangers) : 25 000 Ariary pour 1 journée. 37 000 Ariary pour 2 jours. 40 000 Ariary pour 3 jours.
Tarif de guidage : environ 20 000 Ariary pour un groupe de 4 personnes et par circuit.

 

Madagascar National Parks – Ranohira (bureau d’accueil)
Tél. : (261 32) 44 440 75 / (261 33) 15 440 75

 

 

Un Ecoshop à Soarano

Dans le cadre de la relance de son image et de l’élaboration d’un concept de distribution marketing « écoshop » dans les différents Parcs Nationaux dont il assure la gestion, Madagascar National Parks a inauguré en juin dernier un écoshop à la gare de Soarano. Idéalement implanté dans une magnifique bâtisse récemment rénovée et en plein cœur de la capitale, cet écoshop permet un premier contact avec des Parcs Nationaux malgaches à travers les indispensables documents relatant les atouts écotouristiques de ces aires protégées ainsi que les circuits qui les parcourent, et maints objets (T-shirt à l’effigie des parcs…). Des articles émanant des communautés riveraines des parcs (artisanat, produits agricoles...) sont présentés afin d’aider ces populations.
L’aménagement intérieur de cet écoshop, utilisant des éléments naturels agencés dans un concept contemporain, incite à une indispensable visite avant toute découverte d’un des Parcs Nationaux.

 

 

 

 

 

 

Madagascar National Parks
Tél. : (261 20) 22 415 54
(261 20) 22 415 38

contact@madagascar.national.parks.mg

www.parcs-madagascar.com
Magazine No 06 - Septembre 2009

Madagascar National Parks  qui gère une cinquantaine d’Aires Protégées sur l’ensemble du pays continue de mettre en œuvre son mandat de gestion : la création des Parcs Nationaux de Mikéa et Nosy Hara, le changement du statut en Parcs Nationaux des Réserves de Lokobe, Analamazaotra et Nosy Mangabe ainsi que l’extension de 8 autres Aires Protégées sont à mettre à son actif en cette année 2009.
Il est à noter que les recherches scientifiques sur la biodiversité au sein des Aires Protégées continuent d’être très nombreuses.

 

Madagascar National Parks
Tél. : (261 20) 22 415 38

contact@madagascar.national.parks.mg

www.parcs-madagascar.com

 

Magazine No 05 - Mai 2009

Une nouvelle identitépour une dynamique nouvelle.

Des aides à l’investissement.

 

L’ANGAP, association de droit privé reconnue d’utilité publique, avait vu le jour en 1990. Depuis novembre 2008, elle est devenue « Mada gascar National Parks » . Ce « rebranding » s’accompagne d’un nouvel élan qui s’articule autour de 3 composantes : humaine, particulièrement liée à la culture d’entreprise, environnementale, car la gestion des aires protégées reste prépondérante, et économique, parce que conservation doit aller de pair avec développement durable.

Ce dernier volet s’appuie sur la valorisation de la biodiversité dans les aires protégées à travers l’écotourisme. Madagascar National Parks inscrira ses actions dans le cadre du nouveau code des aires protégées qui définit ses missions : conservation et valorisation,  recherche appliquée sur la biodiversité et suivi écologique, éducation environnementale et développement de l’écotourisme qui contribue également au développement économique et social durable des populations riveraines.  Ainsi, la moitié des recettes des droits d’entrée des aires protégées continuera d’être affectée au financement de micro-projets communautaires. Par ailleurs, afin de mieux atteindre l’objectif de pérennisation des activités de conservation du Plan Environnemental 3, les projets de mise en concession visant à faciliter les investissements pour la construction d’hébergements écotouristiques dans les parcs nationaux ont déjà démarré et suivent leur cours. Ainsi, la mise en concession des infrastructures hôtelières dans le parc national Ankarafantsika est en à sa phase de finalisation, le partenaire étant déjà identifié.

 

Fruit d’une collaboration entre IFC (International Finance Corporation), un membre du groupe de la Banque Mondiale, et le Ministère de l’Environnement, des Forêts et du Tourisme, le programme d’investissement en écotourisme à Madagascar a pour objectif de déployer le potentiel économique de la valorisation de la biodiversité du pays en facilitant la réalisation d’investissements écotouristiques au sein d’aires protégées. Cinq clusters de parcs nationaux présentant des paysages exceptionnels agrémentés d’une biodiversité unique ont été sélectionnés pour servir de sites pilotes. Il s’agit des parcs nationaux de Montagne d’Ambre, Ankarana, Sahamalaza, Masoala, Mananara Nord,
Marojejy, Andasibe, Kirindy Mitea et Tsimanampesotse.
L’amélioration du climat d’investissement, l’identification de sites écotouristiques au niveau de ces parcs nationaux au sein desquels des terrains parfaitement sécurisés seront mis à disposition d’investisseurs, ainsi que la promotion nationale et internationale de ces sites d’investissement écotouristiques, constituent les composantes essentielles de ce programme.
Ce programme de facilitation des investissements supporté par IFC vise en premier lieu la réalisation d’investissements « haut de gamme » à l’intérieur des zones de services des parcs nationaux. Pour couvrir toutes les gammes, la mise en concession à l’intention des Petites et Moyennes Entreprises (PME) au niveau local sera mise en oeuvre par Madagascar National Parks en partenariat avec KfW.
En outre, Business Partners International Madagascar SME Fund peut également mettre à disposition des entrepreneurs de PME dans le domaine de l'écotourisme des solutions de financement intégré à valeur ajoutée avec un programme d'assistance technique intégré.

 

 

 

Une future APMC : Nosy Tanikely.

Site touristique majeur de Nosy Be (accessible à partir du port d’Hellville en 20mn), la petite île « Nosy Tanikely » connue pour ses plages, ses fonds marins, sa flore et faune terrestre sera désormais préservée grâce à son statut d’Aire Protégée Marine et Côtière (APMC). En collaboration avec l’Office du Tourisme de Nosy Be et le projet PIC, Madagascar National Parks aidera également à la mise en valeur écotouristique du site : paillote d’accueil, centre d’interprétation, toilettes, plateforme panoramique au niveau du phare… La mise en place de cette APMC est conçue comme un outil de développement durable conciliant activités économiques et préservation de la biodiversité.

 

Madagascar National Parks à Antsiranana
Tél. : (261-20) 82 213 2
0
angapdie@yahoo.fr


Office du Tourisme de Nosy Be
Tél.: (261 – 20) 86 920 62

ortnb@moov.mg

 

 

 

Magazine No. 03 - Septembre 2008

Un campement à Andasibe

Quatre tentes et un local cuisine collectif constituent une unité d’hébergement qui répond aux critères de confort définis par l’arrêté ministériel du 19 avril 2001. Chaque tente repose sur un plancher isolé du sol et dispose de toilettes et douches avec eau chaude. Eau potable, électricité, table suspendue…
Ce campement se trouve en bordure immédiate du Parc, près du bureau d’entrée où s’acquittent les droits : 60 000 ariary / tente / nuit.
Les campeurs doivent prévoir leurs matelas et sacs de couchage. Parfaitement intégrées dans leur environnement, ces tentes permettent d’accueillir confortablement, tous les visiteurs du PN Andasibe-Mantadia (le plus fréquenté des Parcs Nationaux malgaches) qui partiront à la découverte des 11 espèces de lémuriens, dont le plus grand d’entre eux l’Indri indri, au cœur d’une exubérante végétation tropicale (fougères, palmiers, pandanus…). De nombreux circuits de 1h à 6h sont proposés aux marcheurs de tous niveaux. Le PN Andasibe-Mantadia est situé à 138km à l’Est d’Antananarivo (2h30 par la Route Nationale 2 – direction Tamatave)

 

Tél. : (261 20) 53 327 07
angaptmv@yahoo.fr

De nouveaux circuits à Andohahela et Ranomafana.

AndohahelaAndohahela

Les 10km du nouveau sentier pédestre dénommé « Betaolankena » d’un niveau moyen permet de découvrir aisément tous les atouts écotouristiques d’une
végétation de transition : palmier trièdre, orchidées et didiéracées … avec, côté faune, de nombreux lémuriens. Approche d’attraits culturels des populations Antatsimo (entre le monde Antanosy - Fort Dauphin – et Antandroy l’extrême Sud). Ce sont désormais 7 circuits qui permettent de découvrir ce parc inscrit au patrimoine naturel mondial de l’UNESCO qui se trouve à 56km à l’Ouest de Fort Dauphin (2h de route et piste).

 

Tél. : (261 20) 92 212 68
angap.tle@blueline.mg

 

Ranomafana

Une portion du circuit Varijatsy de 10km présente l’intérêt majeur de rencontrer le lémur Vari, vedette de cette forêt primaire, et offre deux points de vues
remarquables sur le mont Vatovavy Fitovinany et le village de Ranomafana.
Le circuit Vohiparara se dote d’un sentier botanique de 14km qui traverse une forêt secondaire dégradée, une forêt de bambous et conduit jusqu’à une zone marécageuse dotée d’un grand lac animé par de nombreuses espèces animales d’eau douce et d’oiseaux.
Le circuit Soarano d’une longueur de 27km permet des trekkings de plusieurs jours. Traversée de plusieurs types de forêts (dont la forêt de pandanus qui abrite la reine des orchidées, l’Eulophiella), grande cascade, villages et traditions Tanala (habitants des forêts humides du littoral Est), lémuriens, oiseaux de forêts et marais sont les attractions principales de ce circuit.
Le PN Ranomafana est situé à 61km de Fianarantsoa (1h par une excellente route)

 

Tél. : (261 20) 75 512 74
angapfnr@mel.moov.mg

Magazine No. 02 - Mai 2008

Deux ponts dans l’Ankarana

Le cratère Renard est accessible

Deux ponts suspendus de 20m et 6m de longueur viennent d’être installés et traversent les canyons profonds barrant le circuit de Benavony. Ces ouvrages présentent l’intérêt d’accéder plus facilement aux grands tsingy spectaculaires de Benavony. Le récent belvédère en roches calcaires « Meva » permet également d’observer plus aisément les tsingy le long du circuit « Tsingy Meva ». Les cheminements sur les tsingy ont été matérialisés par de discrets points blancs afin de mieux protéger ce site si fragile.
Situé le long de l’axe RN 6(à 108Km au sud de Diégo Suarez), le Parc Ankarana et ses 18 225Ha, réputé pour ses formations calcaires aux crêtes acérées ou « Tsingy », est parcouru de plus en plus aisément à la découverte d’une flore et faune exceptionnelles mais aussi de formations géologiques variées (Tsingy, grottes, rivières souterraines, canyons…).
Le massif de l’Ankarana est une étape incontournable des circuits « Nord Madagascar » qui conduisent de Nosy be à Diégo Suarez.

 

Tél. : (261 20) 82 066 09 (Bureau parc)
(261 32) 02 379 14 (Directeur)

angapdie@yahoo.fr
angap_ank@yahoo.fr

Le PN de la montagne d’Ambre, situé à 36km de la baie de Diego Suarez, ne cesse de multiplier ses circuits. Le dernier en date permet, en 4h de marche de moyenne difficulté (12,2km), d’accéder au cratère d’un volcan après avoir longé les rives du «lac maudit». Traversée d’une forêt de transition (entre forêt humide et forêt caducifoliée) et découverte d’une abondante faune et flore. Le massif de la montagne d’Ambre qui bénéficie d’un microclimat est sillonné de nombreuses et impressionnantes cascades qui rendent les randonnées de 2 à 5h, ou les trekks de plusieurs jours, particulièrement attrayants. Le parc dispose d’un site de camping et d’un écolodge.

Tél. : (261 20) 82 213 20
(261 32) 40 614 50

angapdie@yahoo.fr

Nombreux aménagements dans le PN du Marojejy

L’empierrement de nombreuses portions du sentier qui conduit jusqu’aux versants du Marojejy (à plus de 1800m d’altitude) facilite l’ascension, notamment jusqu’aux camps Mantella (450m d’altitude – 6h de marche) et camps Marojejya (750m d’altitude – 8h de marche) où il est possible de bivouaquer confortablement : tentes sous abris, local WC et douche, espace de restauration avec cuisine…
Un belvédère situé juste au dessus du camp Mantella offre désormais une vue panoramique sur la forêt humide d’où émerge la cascade Humbert.

Un centre d’interprétation va ouvrir très prochainement près du bureau d’accueil situé sur l’axe Sambava – Andapa (à 20mn en 4 x 4 et 1/2 H de marche de l’entrée du Parc).
Le joyau naturel de la région SAVA (60km de Sambava – 40km d’Andapa) qui comporte notamment une faune extrêmement diversifiée (lémuriens, oiseaux, reptiles, batraciens…) très facilement accessible à partir de Sambava va devenir un spot écotouristique majeur.

 

Tél. : (261 20) 88 070 27
(261 32) 02 729 03

angapandapa@moov.mg