Restauration forestière à Ambohitantely

0
237
Ambohitantely
Ambohitantely
LE PERSONNEL DE MNP ENGAGÉ DANS LA PRÉSERVATION DE L’ENVIRONNEMENT

Premier Gestionnaire des Aires Protégées de Madagascar, Madagascar National Parks (MNP) et tout son personnel participent activement à la protection de l’environnement. Un engagement citoyen qui se concrétise tous les ans par une journée de reboisement. Cette année, l’institution a choisi la Réserve Spéciale d’Ambohitantely pour y entreprendre une
« restauration forestière ».

Ambohitantely
Ambohitantely
UN PARTENARIAT AVEC ORANGE MADAGASCAR

Pour agir en faveur de la préservation du patrimoine naturel, MNP et Orange Madagascar ont établi un partenariat dont le but est d’utiliser les télécommunications dans la gestion et la conservation des Aires Protégées. Le personnel de l’opérateur en télécommunications et celui de MNP, se sont ainsi donnés la main le vendredi 6 avril 2018, pour la mise en terre de milliers de jeunes plants dans la Réserve Spéciale d’Ambohitantely. C’est le début d’un partenariat solide et durable en faveur de la biodiversité de Madagascar !

LE TSITOAVINA POUR LA RESTAURATION FORESTIÈRE D’AMBOHITANTELY

La Reserve Spéciale d’Ambohitantely, localisée à 140km au nord-ouest de la capitale sur la Route Nationale 4, est une zone importante de refuge de biodiversité. Cette aire protégée recèle l’un des rares vestiges de forêts du Haut-Plateau. Elle abrite 1.800ha de forêts naturelles sur ses 5.600ha de superficie. La faune et surtout la flore y sont présentes avec un fort degré d’endémisme. Parmi ces espèces endémiques, citons le Tsitoavina, espèce endémique des Hautes-Terres, dont le nom scientifique est Dodonea Madagascariensis.

Son choix pour la restauration forestière d’Ambohitantely s’explique par son endémisme mais aussi pour sa caractéristique « pionnière », favorable pour la savane. Comme son nom l’indique, une espèce pionnière est l’une des premières formes de vie colonisant ou re-colonisant un espace écologique donné. Pour Ambohitantely, l’objectif est de restaurer la forêt englouti par les feux sur une période de 10 à 15 ans. Un défi de taille, certes, mais une fois relevé, celui-ci contribuera à la conservation des espèces de lémuriens, de reptiles, d’oiseaux mais aussi d’orchidées et du Ravintsara … et de l’ensemble de la faune et flore existantes.

LES COMITÉS LOCAUX DU PARC OU CLP : UN APPUI INCONTOURNABLE

Les jeunes pousses de Tsitoavina sont issues de la pépinière Graine de vie de Madagascar National Parks, gérée par les Comités Locaux du Parc ou CLP de la Reserve Spéciale d’Ambohitantely. Les CLP, regroupant les habitants vivant autour de ce site, se sont engagés pendant des mois à entretenir ces jeunes pousses, en prévision de cette restauration forestière. En contrepartie, des projets sociaux tels que des infrastructures scolaires et une certaine somme en guise d’indemnité leur sont accordées.

Très engagés dans leurs missions de conservation et de promotion des parcs, les CLP ont suivi de près la mise en terre des jeunes pousses de Tsitoavina, lors de la journée de restauration forestière menée par le personnel de MNP et d’Orange Madagascar à Ambohitantely. Toujours dans le cadre de leur travail, ils vont prendre le relai pour l’entretien des jeunes pousses ainsi que la mise en place des pare-feu.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here